Muséum aquarium de Nancy

Anthias

Anthias anthias

Anthias

Classification

colonne vertébrale et d’un crâne qui protège le cerveau.

Voir toutes les espèces aquatiques vertébrés

osseux et présentant des sacs aériens reliés au tube digestif (vessie gazeuse ou poumons)

Voir toutes les espèces aquatiques ostéichthyens

rayonnées : le repli de peau constituant la nageoire est soutenue par des rayons osseux ou cartilagineux. La vessie natatoire est en général développée.

Voir toutes les espèces aquatiques actinoptérygiens

est mobile par rapport au crâne. La nageoire caudale est (seulement en apparence) symétrique, c’est-à-dire que les lobes inférieure et supérieure de la nageoire ont la même taille. Ce groupe représente la très grande majorité des poissons actuels.

Voir toutes les espèces aquatiques téléostéens

modification des mâchoires permettant une avancée accrue de la bouche et la présence (à quelques exceptions près) de rayons durs, souvent épineux, aux nageoires anale et dorsale antérieure (parfois aussi aux pelviennes), les nageoires pelviennes sont souvent avancées sous les nageoires pectorales.

Voir toutes les espèces aquatiques acanthomorphes

sont très rapprochées des nageoires thoraciques. Les perciformes constituent le plus grand groupe dans les téléostéens avec plus de 150 familles.

Voir toutes les espèces aquatiques perciformes

près de 550 espèces. Il y a une à trois épines à l’arrière de l’opercule. La nageoire caudale est ronde, rarement fourchue. Le bout de la mâchoire supérieure est toujours exposé même quand la bouche est fermée.

Voir toutes les espèces aquatiques serranidés

genre vient d’un nom donné par Aristote à un poisson (peut être la daurade?) dans un de ses ouvrages.

Voir toutes les espèces aquatiques anthias

Anthias

Description morphologique

Le corps est comprimé latéralement. La nageoire caudale est fortement échancrée, les nageoires pelviennes sont très allongées. La coloration est rose vif, la tête porte trois lignes jaunes longitudinales, les nageoires sont transparentes légèrement bleutées. La taille maximale est de 25cm. Chez le mâle, les nageoires sont plus développées et bordées de jaune à leur extrémité pour les nageoires dorsale et pelviennes, et le troisième rayon de la nageoire dorsale est allongée par un filament.

Ecologie et répartition géographique

Cette espèce fréquente les fonds coralligènes (fonds rocheux constitués par l’accumulation d’algues calcaires ; ce type de milieu abrite une importante biodiversité) jusqu’à 200m de profondeur. Elle est grégaire et forme des bancs importants sous les surplombs, dans les grottes ou les épaves. La répartition géographique couvre la Méditerranée, et les côtes est de l’Atlantique du Portugal à la Namibie.

Alimentation

Le régime est carnivore et consiste en des crustacés, des vers et des alevins.

Reproduction – cycle de vie

Il s’agit d’une espèce hermaphrodite protogyne, c'est-à-dire que les individus sont d’abord du sexe femelle puis ils sont susceptibles de changer de sexe et devenir mâle. Les individus se regroupent en harem de femelles avec un mâle dominant ; si le mâle vient à disparaître, la femelle la plus âgée se changera en mâle et maintiendra par son comportement dominant les autres individus au stade femelle.

Statut de protection

Statut UICN : Préoccupation mineure

Pour la conservation des espèces, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature UICN classe les espèces dans l’une des neuf catégories suivantes :
 Eteinte (EX), Eteinte à l’état sauvage (EW), En danger critique (CR), En danger (EN), Vulnérable (VU), Quasi menacée (NT), Préoccupation mineure (LC), Données insuffisantes (DD), Non évaluée (NE). 



Partager sur :