Muséum aquarium de Nancy

Canthigaster de Solander

Canthigaster solandri

Canthigaster de Solander

Classification

colonne vertébrale et d’un crâne qui protège le cerveau.

Voir toutes les espèces aquatiques vertébrés

osseux et présentant des sacs aériens reliés au tube digestif (vessie gazeuse ou poumons)

Voir toutes les espèces aquatiques ostéichthyens

rayonnées : le repli de peau constituant la nageoire est soutenue par des rayons osseux ou cartilagineux. La vessie natatoire est en général développée.

Voir toutes les espèces aquatiques actinoptérygiens

est mobile par rapport au crâne. La nageoire caudale est (seulement en apparence) symétrique, c’est-à-dire que les lobes inférieure et supérieure de la nageoire ont la même taille. Ce groupe représente la très grande majorité des poissons actuels.

Voir toutes les espèces aquatiques téléostéens

formation spéciale, le sac stomacal, qui est soit l’estomac lui-même, soit un diverticule de celui-ci. Le sac peut se remplir d’eau ou d’air selon le milieu : il en résulte un gonflement considérable du corps qui provoque l’érection d’épines cutanées. La chair de certaines espèces est vénéneuse à cause de la tétrodotoxine qu’elle contient.

Voir toutes les espèces aquatiques tetraodontiformes

genre vient du grec « kenteo » piquer et « gaster » ventre.

Voir toutes les espèces aquatiques canthigaster

Solandri

Description morphologique

Le genre Canthigaster correspond à des poissons de petite taille à la peau râpeuse. La dorsale est très reportée en arrière ; les joues et le ventre semblent gonflés ; les mâchoires, à dents soudées, dépassent quelque peu de la petite bouche qui s’ouvre à l’extrémité d’un museau pointu. L’espèce solandri a le dessus du corps rouge brun avec des points ronds bleu vif et le dessous blanc ; des lignes bleues rayonnent autour de l’œil. Un ocelle noir cerné de bleu se trouve sous la base de la dorsale. La taille est assez petite, 11 cm.

Ecologie et répartition géographique

Les espèces du genre Canthigaster sont de mauvais nageurs qui ne s’éloignent guère des trous qui les abritent. Cette espèce fréquente les zones rocheuses, les lagons, les récifs entre 10 et 36m. La répartition géographique couvre toute la zone Indo-Pacifique.

Alimentation

Cette espèce se nourrit essentiellement d’algues et occasionnellement de divers invertébrés.

Relations avec d’autres espèces

Comme la plupart des représentants de sa famille (les tétraodontidés), cette espèce contient une toxine (la tétrodotoxine qui provient de bactéries ingérées dans l’alimentation). En plus de cette toxicité, Canthigaster solandri dispose d’un autre mécanisme de défense, la possibilité de gonfler le ventre d’eau ce qui permet d’augmenter de volume et paraître plus impressionnant.

Statut de protection

Statut UICN : préoccupation mineure.

Pour la conservation des espèces, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature UICN classe les espèces dans l’une des neuf catégories suivantes : 
Éteinte (EX), Éteinte à l’état sauvage (EW), En danger critique (CR), En danger (EN), Vulnérable (VU), Quasi menacée (NT), Préoccupation mineure (LC), Données insuffisantes (DD), Non évaluée (NE). 

Partager sur :