Muséum aquarium de Nancy

Limule

Limulus polyphemus

Limule

Classification

recouvert d’une cuticule rigide constituant un exosquelette (la croissance se fait par mue) et divisé en segments porteurs d’appendices articulés.

Voir toutes les espèces aquatiques arthropodes

divisé en deux parties. La première partie, le céphalothorax, porte des chélicères des pédipalpes et quatre paires de pattes.

Voir toutes les espèces aquatiques chélicérates

deux groupes, un exclusivement fossile, les euryptérides, et les xiphosures ou limules.

Voir toutes les espèces aquatiques mérostomes

fin du corps (telson) est en forme de longue épine caractéristique : xiphosure vient du grec « xiphos » l’épée et « ura » la queue. Le groupe est très ancien (le fossile le plus ancien date de 520 millions d’années) et comporte à l’heure actuelle 5 espèces.

Voir toutes les espèces aquatiques xiphosures

Polyphemus

Description morphologique

La première partie du corps est protégée par une carapace en forme de fer à cheval très reconnaissable. L’animal porte une paire de chélicères et cinq paires de pattes (la deuxième paire d’appendices des chélicérates, les pédipalpes, est transformée en pattes chez les limules). La base des quatre premières paires de pattes est  modifiée en pièces masticatrices, elle est pourvue de nombreuses épines servant à déchiqueter les aliments. Les appendices de la deuxième partie du corps sont transformés en branchies membraneuses aplaties et toujours en mouvement et pouvant servir d’aide à la nage. La taille peut atteindre 70cm de long.

Ecologie et répartition géographique

Les limules vivent dans des eaux peu profondes sur des fonds vaseux ou sablonneux. Cette espèce se rencontre sur les côtes Atlantique nord-ouest, depuis le sud du Canada jusqu’au golfe du Mexique.

Alimentation

Les limules sont des prédateurs ou nécrophages se nourrissant de mollusques, de crustacés, de vers et d’animaux morts.

Reproduction – cycle de vie

Au moment de la reproduction, les limules viennent pondre en masse par milliers sur les plages. Chaque femelle (individus les plus gros) est entourée de plusieurs mâles (plus petits). A marée haute, la femelle creuse un trou dans le sable pour y pondre plusieurs milliers d’œufs que les mâles féconderont. Dans la baie du Delaware, ces œufs constituent une nourriture indispensable pour certains oiseaux migrateurs de passage sur ces plages.
Ce mode de reproduction et de ponte sur les plages dans la zone de balancement des marées est très rare chez les invertébrés marins.  Les œufs se développent pendant 2 à 4 semaines (la durée du développement est fonction de la température) et donnent des larves, qui restent dans les nids jusqu’à la marée haute suivante. La maturité sexuelle ne sera atteinte qu’au bout de neuf ans.

Propriétés du sang

Le sang, ou hémolymphe, de limule est bleu car le pigment respiratoire qu’il contient, l’hémocyanine, contient du cuivre (et non pas du fer comme l’hémoglobine des vertébrés). En présence de toxines bactériennes, les cellules du sang de limule, produisent une protéine provoquant la coagulation du sang ce qui permet de bloquer les infections bactériennes. Cette propriété fait que le sang de limule est utilisé dans le domaine pharmaceutique pour détecter la présence de contaminants bactériens dans les médicaments, les produits de dialyse, le matériel médico-chirurgical.

Statut de protection

Statut UICN : quasi menacé. L’exploitation excessive du sang des limules par les industries pharmaceutiques a contribué au déclin des populations.

Partager sur :