Muséum aquarium de Nancy

Gobie tacheté

Pomatoschistus microps

Gobie tacheté

Classification

colonne vertébrale et d’un crâne qui protège le cerveau.

Voir toutes les espèces aquatiques vertébrés

osseux et présentant des sacs aériens reliés au tube digestif (vessie gazeuse ou poumons)

Voir toutes les espèces aquatiques ostéichthyens

rayonnées : le repli de peau constituant la nageoire est soutenue par des rayons osseux ou cartilagineux. La vessie natatoire est en général développée.

Voir toutes les espèces aquatiques actinoptérygiens

est mobile par rapport au crâne. La nageoire caudale est (seulement en apparence) symétrique, c’est-à-dire que les lobes inférieure et supérieure de la nageoire ont la même taille. Ce groupe représente la très grande majorité des poissons actuels.

Voir toutes les espèces aquatiques téléostéens

modification des mâchoires permettant une avancée accrue de la bouche et la présence (à quelques exceptions près) de rayons durs, souvent épineux, aux nageoires anale et dorsale antérieure (parfois aussi aux pelviennes), les nageoires pelviennes sont souvent avancées sous les nageoires pectorales.

Voir toutes les espèces aquatiques acanthomorphes

sont très rapprochées des nageoires thoraciques. Les perciformes constituent le plus grand groupe dans les téléostéens avec plus de 150 familles.

Voir toutes les espèces aquatiques perciformes

grandes familles de poissons avec près de 1800 espèces, pour la plupart en dessous de 10 cm. Les yeux sont localisés en position dorsale sur la tête. Les nageoires pelviennes sont souvent assez modifiées et peuvent être fusionnées en un disque adhésif.

Voir toutes les espèces aquatiques gobiidés

pomatos » qui signifie couvercle et désigne ici l’opercule, et « schistos » qui signifie fendu, en référence à la forme particulière de l’opercule.

Voir toutes les espèces aquatiques pomatoschistus

Microps

Description morphologique

Les gobies sont des poissons de fond, sans vessie gazeuse (ou réduite), avec les nageoires pelviennes la plupart du temps modifiées en organe adhésif. Ce sont habituellement des poissons de petite taille comme cette espèce qui mesure 6 à 7cm en moyenne. La tête est particulière avec un profil abrupt au niveau des yeux, le museau est très court (plus petit que le diamètre de l’œil). La livrée se confond bien à l’environnement : elle est couleur sable mouchetée de points sombres.

Ecologie et répartition géographique

Supportant très bien les variations de salinité, cette espèce est côtière et commune et fréquente les estuaires, les lagunes, les zones de balancement des marées. Elle forme des bancs qui se déplacent pas bonds saccadés. Elle préfère les substrats meubles constitués de sable, de graviers, dans lesquels elle s’enfouit pour se camoufler ou pour résister à la marée basse. La répartition géographique concerne la Mer Baltique et les côtes atlantiques de la Norvège au Maroc ainsi que le nord ouest de la Méditerranée.

Alimentation

Le gobie tacheté se nourrit d’invertébrés benthiques (vivant sur le fond de l’eau) comme des petits crustacés, des vers, des mollusques.

Statut de protection

Statut UICN : Préoccupation mineure.

Pour la conservation des espèces, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature UICN classe les espèces dans l’une des neuf catégories suivantes :
Éteinte (EX), Éteinte à l’état sauvage (EW), En danger critique (CR), En danger (EN), Vulnérable (VU), Quasi menacée (NT), Préoccupation mineure (LC), Données insuffisantes (DD), Non évaluée (NE). 


Partager sur :