Muséum aquarium de Nancy

Poisson archer

Toxotes jaculatrix

Poisson archer

Classification

colonne vertébrale et d’un crâne qui protège le cerveau.

Voir toutes les espèces aquatiques vertébrés

osseux et présentant des sacs aériens reliés au tube digestif (vessie gazeuse ou poumons)

Voir toutes les espèces aquatiques ostéichthyens

rayonnées : le repli de peau constituant la nageoire est soutenue par des rayons osseux ou cartilagineux. La vessie natatoire est en général développée.

Voir toutes les espèces aquatiques actinoptérygiens

est mobile par rapport au crâne. La nageoire caudale est (seulement en apparence) symétrique, c’est-à-dire que les lobes inférieure et supérieure de la nageoire ont la même taille. Ce groupe représente la très grande majorité des poissons actuels.

Voir toutes les espèces aquatiques téléostéens

modification des mâchoires permettant une avancée accrue de la bouche et la présence (à quelques exceptions près) de rayons durs, souvent épineux, aux nageoires anale et dorsale antérieure (parfois aussi aux pelviennes), les nageoires pelviennes sont souvent avancées sous les nageoires pectorales.

Voir toutes les espèces aquatiques acanthomorphes

sont très rapprochées des nageoires thoraciques. Les perciformes constituent le plus grand groupe dans les téléostéens avec plus de 150 familles.

Voir toutes les espèces aquatiques perciformes

7 espèces constituant les « poissons archers » et caractérisée entre autres par une bouche large terminale avec la mâchoire inférieure très protractile (qui peut s’étendre vers l’avant)

Voir toutes les espèces aquatiques toxotidés

genre vient du grec « toxotes» qui signifie archer.

Voir toutes les espèces aquatiques toxotes

Jaculatrix

  

Description morphologique

Comme chez beaucoup d’autres poissons de surface, le dos est droit, la bouche orientée vers le haut et la nageoire dorsale déportée vers l’arrière. La taille moyenne est d’environ 20 cm avec un maximum à 30 cm. La couleur générale est argentée avec 4 à 6 bandes noires du côté dorsal. Les yeux sont gros et placés sur le haut de la tête en vision binoculaire (vision utilisant les deux yeux simultanément et permettant la vision du relief).

Ecologie et répartition géographique

Cette espèce se rencontre principalement dans les mangroves mais aussi dans les estuaires et les cours d’eau ainsi que dans les récifs coralliens côtiers. Sa répartition géographique va de l’Inde aux Philippines en passant par l’archipel indonésien et les côtes du Nord de l’Australie. 

Alimentation

Les poissons archers se nourrissent principalement d’insectes (et pour une part de leur alimentation de matières végétales). Leur nom provient de leur technique de chasse : en effet, ils font tomber les insectes à leur portée en leur crachant une goutte d’eau dessus. Le tir est obtenu en plaquant brutalement la langue contre le palais parcouru d’un sillon longitudinal, il est suffisamment précis et puissant pour atteindre une proie à 1,5m de distance. Cette prouesse est d’autant plus spectaculaire que les poissons archers doivent tenir compte de la différence de réfraction entre l’eau et l’air, les proies n’étant pas perçues à la position qu’elles occupent réellement. Des chercheurs ont testé l’habileté de poissons archers en leur proposant des proies factices mobiles imitant un insecte en vol : quelle que soit la difficulté proposée, les poissons archers ont systématiquement touché leur cible et parfois dans des délais aussi courts que 40 millisecondes. Les chercheurs ont tenté de brouiller la perception en envoyant deux proies simultanément et dans des directions différentes : les poissons archers ont choisi l’une des deux proies, typiquement celle qui tomberait le plus près d’eux, et l’ont abattue aussi vite que s’il n’y avait pas eu de distraction.

Statut de protection

Statut UICN : préoccupation mineure

Partager sur :