Muséum aquarium de Nancy

Poisson pierre commun

Synanceia verrucosa

Poisson pierre commun

Classification

colonne vertébrale et d’un crâne qui protège le cerveau.

Voir toutes les espèces aquatiques vertébrés

osseux et présentant des sacs aériens reliés au tube digestif (vessie gazeuse ou poumons)

Voir toutes les espèces aquatiques ostéichthyens

rayonnées : le repli de peau constituant la nageoire est soutenue par des rayons osseux ou cartilagineux. La vessie natatoire est en général développée.

Voir toutes les espèces aquatiques actinoptérygiens

est mobile par rapport au crâne. La nageoire caudale est (seulement en apparence) symétrique, c’est-à-dire que les lobes inférieure et supérieure de la nageoire ont la même taille. Ce groupe représente la très grande majorité des poissons actuels.

Voir toutes les espèces aquatiques téléostéens

modification des mâchoires permettant une avancée accrue de la bouche et la présence (à quelques exceptions près) de rayons durs, souvent épineux, aux nageoires anale et dorsale antérieure (parfois aussi aux pelviennes), les nageoires pelviennes sont souvent avancées sous les nageoires pectorales.

Voir toutes les espèces aquatiques acanthomorphes

le corps sont souvent épineux, et comportent des plaques osseuses dans la peau. Les membranes reliant les rayons des nageoires pectorales sont souvent incomplètes.

Voir toutes les espèces aquatiques scorpaeniformes

Verrucosa

Description morphologique

Le corps est trapu avec une tête large et une bouche verticale, visible quand elle est fermée seulement sous la forme d’une fente très discrète. Les nageoires pectorales sont larges et s’étalent autour du corps. La nageoire dorsale est remplacée par des bourrelets portant des épines avec à leur base des glandes venimeuses. La couleur est très variable, avec souvent un mélange de gris et de brun et des tâches de rouge orange. Le camouflage est renforcé par l’aspect verruqueux de la peau qui sécrète un mucus agglomérant les débris de toutes sortes. La taille peut atteindre 38cm.

Ecologie et répartition géographique

L’espèce est benthique, des premiers mètres jusqu’à 50m de profondeur. On la trouve principalement sur les fonds rocheux, les récifs coralliens, sous les rochers et les surplombs, mais elle est capable aussi de s’enterrer dans les fonds sableux. La répartition géographique couvre tout le bassin Indo-Pacifique de la Mer Rouge à la Polynésie (l’espèce aurait également été signalée en Méditerranée). 

Alimentation

Les poissons pierre sont des chasseurs à l’affût qui attrapent leur proie (petits poissons, crustacés) en une fraction de seconde lorsqu’elle passe à leur portée.

Relations avec d’autres espèces

Cette espèce constitue l’une des espèces de poissons les plus venimeuses. Les glandes venimeuses sont situées à la base des rayons épineux du côté dorsal. Le venin est un mélange de protéines, dont la plus étudiée est la verrucotoxine. Les piqûres induisent une douleur très aigüe, une atteinte respiratoire et cardiaque, des convulsions et une paralysie, le tout pouvant mener à la mort.

Statut de protection

Statut UICN : Préoccupation mineure.
Pour la conservation des espèces, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature UICN classe les espèces dans l’une des neuf catégories suivantes : Eteinte (EX), Eteinte à l’état sauvage (EW), En danger critique (CR), En danger (EN), Vulnérable (VU), Quasi menacée (NT), Préoccupation mineure (LC), Données insuffisantes (DD), Non évaluée (NE). 

Partager sur :