Muséum aquarium de Nancy

Porc épic ballon

Diodon holacanthus

Porc épic ballon

Classification

colonne vertébrale et d’un crâne qui protège le cerveau.

Voir toutes les espèces aquatiques vertébrés

rayonnées : le repli de peau constituant la nageoire est soutenue par des rayons osseux ou cartilagineux. La vessie natatoire est en général développée.

Voir toutes les espèces aquatiques actinoptérygiens

est mobile par rapport au crâne. La nageoire caudale est (seulement en apparence) symétrique, c’est-à-dire que les lobes inférieure et supérieure de la nageoire ont la même taille. Ce groupe représente la très grande majorité des poissons actuels.

Voir toutes les espèces aquatiques téléostéens

formation spéciale, le sac stomacal, qui est soit l’estomac lui-même, soit un diverticule de celui-ci. Le sac peut se remplir d’eau ou d’air selon le milieu : il en résulte un gonflement considérable du corps qui provoque l’érection d’épines cutanées. La chair de certaines espèces est vénéneuse à cause de la tétrodotoxine qu’elle contient.

Voir toutes les espèces aquatiques tetraodontiformes

Holacanthus

Description morphologique

La caractéristique des poissons porc épic est leur corps recouvert d’épines érectiles (à part le pédoncule caudal). Les épines sont longues, robustes ; au repos, elles sont disposées à plat le long du corps et dirigées vers l’arrière. La tête est massive avec de gros yeux ; les mâchoires sont robustes et forment un bec avec deux plaques dentaires (une à chaque mâchoire) ; le menton porte deux petits barbillons. La couleur du corps varie du vert olive au brun clair palissant vers le blanc sur le ventre. Une barre brune traverse transversalement l’œil, deux autres barres brunes traversent le dos, une derrière la tête et une au milieu du dos. Des tâches brunes sont visibles à la base des pectorales et à la base de la dorsale. La taille maximale est de 29cm.

Ecologie et répartition géographique

Cette espèce fréquente les récifs coralliens mais se rencontre aussi sur les fonds ouverts loin de l’abri des récifs ou des substrats rocheux, de la surface à 100m de profondeur.

Alimentation

Ce poisson porc-épic est carnivore, il chasse la nuit et utilise ses puissantes mâchoires pour briser le test des oursins, les coquilles des gastéropodes et les carapaces des crabes.

Reproduction – cycle de vie

Les sexes sont séparés, la fécondation a lieu en pleine eau et donne des œufs pélagiques qui flottent. L’éclosion a lieu au bout de quatre jours et libère des larves pélagiques qui évolueront en juvéniles. Ceux-ci restent pélagiques jusqu’à la taille d’environ 7cm et donnent ensuite des individus benthiques.

Relations avec les autres espèces

Comme tous les tétraodontiformes, cette espèce a la capacité de gonfler son corps en aspirant de l’eau (ou de l’air lorsque l’individu est en surface) dans l’abdomen, plus précisément dans le sac stomacal qui correspond à l’estomac lui-même ou à un diverticule de l’estomac. Il en résulte un gonflement considérable du corps et l’érection de toutes les épines à la perpendiculaire du corps ce qui peut décourager les prédateurs. Ce gonflement est facilité par la flexibilité de la colonne vertébrale et de la peau du ventre.

Statut de protection

Statut UICN : Préoccupation mineure.
Pour la conservation des espèces, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature UICN classe les espèces dans l’une des neuf catégories suivantes : Eteinte (EX), Eteinte à l’état sauvage (EW), En danger critique (CR), En danger (EN), Vulnérable (VU), Quasi menacée (NT), Préoccupation mineure (LC), Données insuffisantes (DD), Non évaluée (NE). 

Partager sur :