Muséum aquarium de Nancy

Gorgone

Rumphella sp

Gorgone

Classification

radiaire, sans avant ni arrière, sans dos ni ventre, avec un seul orifice servant à la fois de bouche et d’anus. Existent sous deux formes, le polype en forme de tube fixé au substrat par sa base et la méduse qui nage en pleine eau grâce aux contractions de son ombrelle. Les cnidaires sont caractérisés par les cnidoblastes, des cellules urticantes capables de dévaginer un minuscule harpon venimeux et servant à la capture des proies.

Voir toutes les espèces aquatiques cnidaires

cnidaires uniquement sous la forme polype (ils n’ont pas de forme méduse). Les polypes sont pourvus d’un pharynx facilitant l’ingestion des proies.

Voir toutes les espèces aquatiques anthozoaires

Sp

Description morphologique

Les gorgones sont des organismes coloniaux ressemblant à des arbres ou des buissons. L’axe de la colonie est corné (de nature protéique). Dans le genre Rumphella, les colonies forment des buissons, les ramifications y sont rares, les branches sont lisses et relativement épaisses et leurs extrémités sont arrondies. Les polypes sont tous identiques et complètement rétractiles. Les colonies sont brunes à gris-vert et les polypes sont d’une couleur brune à jaune.

Ecologie et répartition géographique

Dans les milieux plutôt abrités, ce genre se développe jusqu’à 20m de profondeur dans les eaux claires et à plus faible profondeur dans les eaux plus troubles. Assez répandu dans le bassin Indo-Pacifique ce genre se rencontre de l’Afrique du Sud jusqu’aux îles Salomon.

Alimentation

La plupart des octocoralliaires se nourrissent de particules (incluant des organismes du plancton comme des micro-organismes et du zooplancton peu mobile), qui sont captées par les cellules urticantes. Comme de nombreux coraux mous, cette gorgone héberge dans ses tissus des unicellulaires photosynthétiques qui lui apportent de nombreux nutriments.

Statut de protection

Statut UICN : Non évaluée
Pour la conservation des espèces, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature UICN classe les espèces dans l’une des neuf catégories suivantes : Eteinte (EX), Eteinte à l’état sauvage (EW), En danger critique (CR), En danger (EN), Vulnérable (VU), Quasi menacée (NT), Préoccupation mineure (LC), Données insuffisantes (DD), Non évaluée (NE). 

Partager sur :