Muséum aquarium de Nancy

Corail rouge

Corallium rubrum

Corail rouge

Classification

radiaire, sans avant ni arrière, sans dos ni ventre, avec un seul orifice servant à la fois de bouche et d’anus. Existent sous deux formes, le polype en forme de tube fixé au substrat par sa base et la méduse qui nage en pleine eau grâce aux contractions de son ombrelle. Les cnidaires sont caractérisés par les cnidoblastes, des cellules urticantes capables de dévaginer un minuscule harpon venimeux et servant à la capture des proies.

Voir toutes les espèces aquatiques cnidaires

cnidaires uniquement sous la forme polype (ils n’ont pas de forme méduse). Les polypes sont pourvus d’un pharynx facilitant l’ingestion des proies.

Voir toutes les espèces aquatiques anthozoaires

Rubrum

Description morphologique

Les colonies sont rigides, arborescentes avec des ramifications relativement courtes et orientées dans toutes les directions. Le squelette est entièrement minéralisé et de couleur rouge. Les polypes sont blancs et ont une taille d’environ 5mm, ils ont huit tentacules portant de fines ramifications, ils peuvent se rétracter entièrement dans leur loge. Il existe en fait deux types de polype, ceux qui sont bien visibles et assurent la reproduction et la nutrition et d’autres, réduits à des pores contractiles, qui assurent la circulation de l’eau dans la colonie.

Ecologie et répartition géographique

La répartition géographique est méditerranéenne. Cette espèce est benthique (elle vit sur le fond de l’eau) et vit fixée sur des substrats rocheux, sur les parois verticales, au plafond des grottes et sous les surplombs, entre 5 et 100m de profondeur.

Alimentation

Les tentacules des polypes attrapent de petites proies planctoniques ainsi que des particules organiques inertes.

Reproduction – cycle de vie

La plupart des octocoralliaires sont gonochoriques (à sexes séparés) : les polypes des colonies mâles rejettent leurs spermatozoïdes dans l’eau entre juin et août. Ceux-ci gagnent les polypes des colonies femelles où a lieu la fécondation, puis le développement des embryons et des larves. Les larves sont expulsées entre mi-juillet et début octobre, elles mènent une vie planctonique puis se fixent et se métamorphosent au bout de 15 jours.
La reproduction asexuée se réalise par bourgeonnement et permet la croissance de la colonie. Celle-ci varie de 1 à 8mm par an.

Statut de protection

Statut UICN : Non évaluée
Pour la conservation des espèces, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature UICN classe les espèces dans l’une des neuf catégories suivantes : Eteinte (EX), Eteinte à l’état sauvage (EW), En danger critique (CR), En danger (EN), Vulnérable (VU), Quasi menacée (NT), Préoccupation mineure (LC), Données insuffisantes (DD), Non évaluée (NE). 
Très utilisé en bijouterie, le corail rouge ne fait pas partie des espèces menacées, mais sa pêche est réglementée.

Partager sur :