Poisson-trompette de l’Indo-Pacifique

Aulostomus chinensis

Se trouve dans la galerie Nautilus

Poisson-trompette de l’Indo-Pacifique

Classification

Vertébrés

colonne vertébrale et d’un crâne qui protège le cerveau.

Voir tous les vertébrés

Ostéichthyens

osseux et présentant des sacs aériens reliés au tube digestif (vessie gazeuse ou poumons)

Voir tous les ostéichthyens

Actinoptérygiens

rayonnées : le repli de peau constituant la nageoire est soutenue par des rayons osseux ou cartilagineux. La vessie natatoire est en général développée.

Voir tous les actinoptérygiens

Téléostéens

est mobile par rapport au crâne. La nageoire caudale est (seulement en apparence) symétrique, c’est-à-dire que les lobes inférieure et supérieure de la nageoire ont la même taille. Ce groupe représente la très grande majorité des poissons actuels.

Voir tous les téléostéens

Acanthomorphes

modification des mâchoires permettant une avancée accrue de la bouche et la présence (à quelques exceptions près) de rayons durs, souvent épineux, aux nageoires anale et dorsale antérieure (parfois aussi aux pelviennes), les nageoires pelviennes sont souvent avancées sous les nageoires pectorales.

Voir tous les acanthomorphes

Syngnathiformes

mâchoires en forme de tube, du fait de la soudure des maxillaires ce qui fait que la mâchoire supérieure n’est plus protractile.

Voir tous les syngnathiformes

Aulostomidés

de 3 espèces correspondant aux poissons trompettes. Le corps tes très allongé, comprimé latéralement avec des barbillons sur la mâchoire inférieure. Les nageoires dorsales et anales sont très déportées en arrière, la nageoire caudale est arrondie.

Voir tous les aulostomidés

Aulostomus

aulos » flute et « stoma » bouche, en référence à la bouche très allongée.

Voir tous les aulostomus

chinensis

où le premier individu a été décrit

Description morphologique

Les poissons trompettes sont très allongés, avec la mâchoire également très allongée en forme de tube.  La mâchoire inférieure porte des barbillons. Les nageoires dorsale et anale sont très en arrière et participent à la propulsion avec la nageoire caudale arrondie. La couleur est jaune mais les individus peuvent rapidement changer de couleur pour se fondre dans l’environnement.
 

Écologie et répartition géographique

Il s’agit de la seule des trois espèces de poissons trompettes présente dans le bassin Indo-Pacifique (d’où son nom commun). Elle fréquente les zones rocheuses et les récifs coralliens de 3 à 120m de profondeur.
 

Alimentation

Il s’agit d’un prédateur vorace qui se nourrit de petits poissons qu’il attrape par surprise en les aspirant dans sa bouche à la façon d’une pipette. C’est un prédateur lent qui mise sur la discrétion et le camouflage : il attaque souvent ses proies en partant d’une position verticale la tête en bas ; il est aussi susceptible de se cacher de ses proies en nageant à côté de poissons plus gros.
 

Statut de protection

Statut UICN : préoccupation mineure
Pour la conservation des espèces, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature UICN classe les espèces dans l’une des neuf catégories suivantes : Eteinte (EX), Eteinte à l’état sauvage (EW), En danger critique (CR), En danger (EN), Vulnérable (VU), Quasi menacée (NT), Préoccupation mineure (LC), Données insuffisantes (DD), Non évaluée (NE). 
 

Statut de protection

Statut de protection

Pour la conservation des espèces, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature UICN classe les espèces dans l’une des neuf catégories suivantes :

Nom Dénomination
Éteinte EX
Éteinte à l'état sauvage EW
En danger critique CR
En danger EN
Vulnérable VU
Quasi menacée NT
Préoccupation mineure LC
Données insuffisantes DD
Non évaluée NE

Partager sur :