Muséum aquarium de Nancy Muséum aquarium de Nancy

Poisson-papillon à quatre yeux

Chaetodon capistratus

Se trouve dans la galerie Calypso

Poisson-papillon à quatre yeux

Classification

Vertébrés

Animaux pourvus d’une colonne vertébrale et d’un crâne qui protège le cerveau.

Voir tous les vertébrés

Ostéichthyens

Vertébrés à squelette osseux et présentant des sacs aériens reliés au tube digestif (vessie gazeuse ou poumons)

Voir tous les ostéichthyens

Actinoptérygiens

Les nageoires sont rayonnées : le repli de peau constituant la nageoire est soutenue par des rayons osseux ou cartilagineux. La vessie natatoire est en général développée.

Voir tous les actinoptérygiens

Téléostéens

La mâchoire supérieure est mobile par rapport au crâne. La nageoire caudale est (seulement en apparence) symétrique, c’est-à-dire que les lobes inférieure et supérieure de la nageoire ont la même taille. Ce groupe représente la très grande majorité des poissons actuels.

Voir tous les téléostéens

Acanthomorphes

Caractérisés par une modification des mâchoires permettant une avancée accrue de la bouche et la présence (à quelques exceptions près) de rayons durs, souvent épineux, aux nageoires anale et dorsale antérieure (parfois aussi aux pelviennes), les nageoires pelviennes sont souvent avancées sous les nageoires pectorales.

Voir tous les acanthomorphes

Perciformes

Les nageoires pelviennes sont très rapprochées des nageoires thoraciques. Les perciformes constituent le plus grand groupe dans les téléostéens avec plus de 150 familles.

Voir tous les perciformes

Chaetodontidés

Famille d’environ 130 espèces. Le corps est fortement comprimé. La bouche est petite, terminale avec des petites dents en forme de brosse (« chaet » signifie soies et « odon » dents).

Voir tous les chaetodontidés

Chaetodon

Le plus important des genres de la famille des chaetodontidés avec près de 90 espèces.

Voir tous les chaetodon

capistratus

Du latin « capistratus » qui signifie bâillonné, muselé, en référence à la bande noire sur le museau comme une jugulaire.

Description morphologique

Comme chez beaucoup de poisson-papillon à quatre yeux, les nageoires dorsale et anale prolongent le corps et forment un angle donnant à l’arrière du corps une forme générale rectangulaire. Le corps est gris jaune avec des lignes dessinant des chevrons. Une bande noire traverse l’œil jusqu'au menton. La taille est de 10 à 15 cm. Le nom commun du poisson-papillon à quatre yeux est dû à un ocelle noir entouré de blanc à la base du pédoncule caudal. La fonction de ces ocelles est d’imiter un œil afin de tromper les prédateurs, d’autant plus que le véritable œil est masqué par la bande noire sur la tête. Les ocelles auraient également une fonction de reconnaissance des individus entre eux.
 

Écologie et répartition géographique

Cette espèce se rencontre dans les récifs coralliens (lagons, platiers, tombants) à faible profondeur de 1 à 20 m. La répartition géographique couvre l’Atlantique tropical ouest, la mer des Caraïbes.
 

Alimentation

Cette espèce se nourrit principalement de polypes de coraux, de gorgones, d’ascidies, de vers.
 

Reproduction – cycle de vie

La reproduction des poissons-papillons est saisonnière, elle dépend suivant les cas, des changements de mousson, de lune, ou de marées. Les sexes sont séparés et les mâles et les femelles forment des couples. Au moment de la reproduction, les individus montent en surface et émettent leurs gamètes. La fécondation a lieu en pleine eau et le développement des embryons donne des larves pélagiques qui dérivent au gré des courants souvent sur de longues distances.

Statut de protection UICN de l'espèce Poisson-papillon à quatre yeux

Statut de protection

Pour la conservation des espèces, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature UICN classe les espèces dans l’une des neuf catégories suivantes :

Nom Dénomination
Éteinte EX
Éteinte à l'état sauvage EW
En danger critique CR
En danger EN
Vulnérable VU
Quasi menacée NT
Préoccupation mineure LC
Données insuffisantes DD
Non évaluée NE

Partager sur :