Muséum aquarium de Nancy

Troque

Trochus

Troque

Classification

tête, un pied musculeux à rôle locomoteur, et une masse viscérale. Cette dernière est recouverte par le manteau qui délimite une cavité palléale contenant des branchies et qui sécrète des formations calcaires (coquille).

Voir toutes les espèces aquatiques mollusques

bien distincte portant une ou deux paires de tentacules sensoriels, et un organe masticateur caractéristique constituant une langue râpeuse, la radula. Le pied est bien développé. Le manteau sécrète (la plupart du temps) une coquille dorsale enroulée en hélice.

Voir toutes les espèces aquatiques gastéropodes

Trochus

Description morphologique

L’enroulement de la coquille est prononcé, si bien que le dernier tour recouvre en majeure partie les tours précédents. L’ouverture est très allongée. 
 

Écologie et répartition géographique

Les gastéropodes sont pour la plupart des organismes benthiques qui se déplacent au fond de l’eau grâce à leur pied.
 

Alimentation

L’alimentation consiste en des algues. Le mufle très allongé dépasse de la coquille et permet de brouter le film d’algues qui se développe sur les rochers.
 

Statut de protection

 Cette espèce commune est menacée dans certaines régions du monde du fait d’une surpêche : l’aspect de sa coquille en fait une espèce très recherchée par les collectionneurs et les touristes.
 
Statut UICN : l’espèce n’étant pas déterminée, il n’y a pas de statut de protection.
Pour la conservation des espèces, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature UICN classe les espèces dans l’une des neuf catégories suivantes : Eteinte (EX), Eteinte à l’état sauvage (EW), En danger critique (CR), En danger (EN), Vulnérable (VU), Quasi menacée (NT), Préoccupation mineure (LC), Données insuffisantes (DD), Non évaluée (NE).
Cette espèce commune est menacée dans certaines régions du monde du fait d’une surpêche : l’aspect de sa coquille en fait une espèce très recherchée par les collectionneurs et les touristes.


 

Partager sur :